Comme la qualité de la réalisation et de l'image. Un genre de fable écologiste à la Avatar avec des gros sabots, qui saute allégrement et a pieds joints dans tous les clichés les plus ridicules. Un film sublime, en forme d'ode à la nature et de brulot anti-capitaliste. Seo-Hyun Ahn est excellente en Mija (déjà très bonne dans Monster), et apporte une vrie innocence à cette histoire, où un enfant vivant loin de tout avec son grand-père paysan découvre ce monde froid d'adulte et industriel (magnifiquement représenté visuellement par les couleurs, avec une Mija en rouge, et le reste des personnages portant du noir ou du bleu). Pire même, je trouve que pour le coup c’est un film vraiment regrettable, dans le sens où il procure beaucoup de regrets. Il sito di annunci gratuito e veloce. Les animaux ont aussi des émotions, chose que beaucoup de gens ont tendance à oublier ! 157 views; 2 years ago; 1:29. The 33-year-old tried learning Japanese, but admitted it was, “really tough”. With Aaron Paul, Jonathan Banks, Matt Jones, Charles Baker. En effet, les bases de cette ironie capitalistique entretenant un crescendo minutieux, beaucoup sont les messages imagés et les idées faussement cachées. J'ai confiance en toi. Enfin, les personnages sont tous d'une grande profondeur et chaque caractère est passionnant comme souvent avec Bong. C'est un très bon et joli film, mais il y a quand même pas mal de longueurs notamment au début de la seconde heure qui empêchent de vivre pleinement et intensément cette aventure pleine de péripéties qui manque également de surprise. 2019 jul 3 - 2017~hd!]]. Lire ses 5 970 critiques, Suivre son activité Il se dégage de ce moment une atmosphère qu’Emir Kuzturica n’aurait pas renié, Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs, Les meilleurs films de tous les temps selon la presse, Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary, Marvel Sony Untitled Spider-Man: Far From Home Sequel. Naomi Osaka interviewed Gael Monfils on Instagram Live Friday. 392 399 4234; info@annuncisubito.eu; Accedi; Registrati; Password Dimenticata Les paysages des montagnes Sud-Coréennes et de Séoul sont magnifiques. Et pourtant je suis un grand admirateur de Bong Joon Ho dont je vénère le mythique Memories of murder. NFSC #3 - Ce qui nous lie (critique film) - Duration: 89 seconds. Tous les styles sont représentés dans cette liste des films de 2017, en tout cas pour ceux que l'on retiendra de l'année. "Plus réussi est le méchant, plus réussi sera le film" : Sélection de... http://www.justjared.com/2016/07/16/jake-gyllenhaal-sports-mustache-funny-costume-for-okja/. La classe ultime de Gyllenhaal sur le tournage ! La BO se révèle surpenante et le casting lui aussi très inégal : si la jeune actrice de 13 ans Seo-Hyun Ahn se révèle parfaitement naturelle et émouvante dans le rôle principal de Mija, on ne peut que regretter le jeu emprunté voire forcé de Tilda Swinton qui tient le rôle de Lucy Mirando, et de Jake Gyllenhaal dans celui de Johnny Wilcox. 4.5/5. Ou bien jouer à un jeu - Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Magnus Millang, Avec Lire la suite, Le peuple hébreu venait d'être libéré de l'esclavage. Tout est très grossier, à commencer par les personnages de "méchants" surjoués par Tilda Swinton et Jake Gyllenhal tout deux insupportables, ainsi que l'assistante à lunettes dont l'actrice semble provenir d'un théâtre amateur. Pourquoi il faut voir Okja… On a tout entendu sur le film, fable moraliste, guimauve, grosses ficelles… Tous les lieux communs de ceux qui dénoncent les lieux communs, comme la critique sait en général si bien le faire. With Jason Bateman, Laura Linney, Sofia Hublitz, Skylar Gaertner. The screenplay, written by Dano and Zoe Kazan, is based on the 1990 novel of the same name by Richard Ford. With Sam Rockwell, Kevin Spacey, Dominique McElligott, Rosie Shaw. Lire l'avis à propos de Okja, Okja n’est pas un film de SF, ce n’est pas une dystopie sympathique, c’est notre futur proche si rien ne change. On passera outre sur les quelques lamentables scènes pipi-caca, ou comment prendre les spectateurs pour des débiles profonds ? La relation entre Mija et Okja fonctionne très bien et permet de nous tenir en haleine jusqu'au bout même si on se doute très bien de comment tout ça va finir. commission administrative paritaire ministère des armées vote conseil de sécurit é okja sens critique . Fugitive Jesse Pinkman runs from his captors, the law, and his past. Données Personnelles | Ce film d'aventure mis en scène par le scénariste et réalisateur Sud-coréen Joon-Ho Bong nous délivre un scénario très inégal dans son évolution : après un début joli et poétique, il tourne vite à la débandade avec de gros travers de comédie hollywoodienne ou de fable Disney pour adolescents. Voir plus d'idées sur le thème film, affiche film, cinéma. okja sens critique. On pourra regretter néanmoins un manque de nuances dans le propos du film, il n'en reste pas moins un excellent conte que Miyazaki n'aurait pas renié, qui parlera au plus grand nombre, jouissant d'une photographie somptueuse,d'excellents acteurs, d'un rythme et d'une narration parfaite. Les services AlloCiné | Il y a ici une belle brochettes d'acteurs : Tilda Swinton en directrice égocentrique et hypocrite, Jake Gyllenhaal en « docteur » complètement barge, Paul Dano et Steven Yeun en tant que membres de l'assoc' et dévoués à leur cause, la jeune Seo-Hyun Ahn brillante et prête à tout pour sauver son amie... Les effets numériques pour créer Okja sont aussi bluffants. Une semaine après Claude Rich, avec lequel elle avait plusieurs fois partagé l'affiche (notamment dans le très beau Mata-Hari Agent H21), Jeanne Moreau - d'un an son ainée -  actrice de génie entrée dans la légende pour avoir tourné avec Truffaut, Demy, Buñuel, Fassbinder, Welles ou … Si certains auraient tendance à qualifier la complicité de « niaiserie », elle en est pourtant une constituante essentielle dans la connexion entre l’homme et l’animal afin de faciliter l’émanation des subliminaux qui suivront. Ce film est un navet dégoulinant de bons sentiments, mal joué, aux répliques et scènes plus gênantes les unes que les autres et au scénario cousu de fil blanc. Si la plupart des cinéastes évite tout manichéisme, Bong Joon-Ho ne fait pas dans la demi-mesure et choisit son camp. Bong Joon-Ho, avec The Host, avait déjà fait ses preuves en la matière, puisqu'il avait réussi à donner des airs de brûlot politique à son blockbuster. Les innovations artificielles sont donc nombreuses pour assouvir ces incapacités, dont OKJA, ce « Super Cochon » pensé pour rassasier une partie des vivre de la planète… James Cameron, avec ), ce film n'a pas que des qualités (traîne en longueur-s, montage pas toujours cohérent.... par exemple - où l'on retrouve donc nombre des défauts d'un "Memories of Murder", du même cinéaste....), mais le message porté est essentiel (quelle leçon pour les créatures soi-disant les plus achevées de la Création, les humains..... ne serait-ce que dans l'acte sublime d'amour de la pauvre mère, Bong Joon-ho revient, 4 ans après son dernier film, pour nous livrer une belle satire sur l'industrie agro-alimentaire,dans un film d'aventure extrêmement touchant nous racontant l'histoire de Okja, un super-cochon génétiquement modifié, nouant une relation d'amitié très forte avec Mija, une enfant sud-corréenne l'ayant élevé pendant 10 ans. Enfin sorti sur Netflix, ce film m'a bouleversé. Une vraie splendeur !! Et je trouve que ça fonctionne vraiment bien, plusieurs fois le film était super juste dans ce qu'il montrait, il arrivait à garder une certaine sobriété et ne tombe jamais dans le pathos absolu. Voir « Okja » c’en est presque devenu un acte politique en cette année 2017, voire même un acte militant tellement ce long-métrage a été au cœur d’une polémique assez incroyable quand on prend un peu le temps d’y penser… Mais bon… Au-delà de tout ça, « Okja » n’en reste pas moins qu’un film ; un film qu’on regarde dans l’espoir de passer un bon moment. Découvrez quelles sont les meilleures oeuvres cinématographiques de 2017. Surtout que Bong Joon-ho s'amuse avec les caricature, on voit donc Tilda Swinton reprendre un peu son rôle de bourgeoise mégalo de Snowpiercer et c'est sans parler de Jake Gyllenhaal qui est en roue libre. On voit que Bong Joon-ho veut remporter l'adhésion massive mais, tout auteur qu'il est, à force de rendre une oeuvre élémentaire elle en devient quelconque dans un paysage cinématographique qui n'a de cesse de s'uniformiser, le Dernier Train pour Busan en est un autre exemple,celui du cinéma coréen désireux de se muer en block hollywoodien typique, perso ça me dérange un peu... On est certes dans la fable mais on pouvait peut être faire ça avec un minimum de subtilité. Lire l'avis à propos de Okja, Je l'ai attendu hier ! Lire ses 14 critiques, Suivre son activité C'est dur d'imaginer,... Avec ce nouveau film, Joon-ho Bong dénonce pas mal de choses comme l'hyperconsommation ou les dérives du capitalisme, mais pour ne pas être taxé d'extrémiste ou autre, il le fait de façon plutôt légère et se moque de tout et surtout de tous peu importe leur camp ce qui est très important. okja '2017' [english] full''movie download. Lire la critique de Okja. Critique : OKJA (Netflix) **** Pitch Pendant 10 ans, la jeune Mija s’est occupée sans relâche d’Okja, un énorme animal au grand cœur, au beau milieu des montagnes de Corée du Sud. Lire ses 2 269 critiques, de Ayant grandi dans les montagnes de la Corée du Sud auprès de Mija, la première démarche du scénario est d’humaniser la bête. N'en déplaise au service gériatrie du festival de Cannes. Il y a presque quelque chose de divin dans les plans et dans la 3D. Qu'est-il arrivé aux excellents Gyllenhaal et Esposito ? Les critiques dithyrambiques sont pour moi incompréhensible. Enfin vous voyez le tableau quoi, mais ne me faites pas dire ce que... Tous les clichés sur l'écologie, la protection de la nature, le militantisme, le végétarisme... Un film extrêmement décevant, j'attendais quelque chose de beaucoup plus subtil... Mais finalement, rien d'étonnant pour un film Netflix, les rois des films de série B (voire de série C, voire Z...). Le pitch : Dans le but de sauver la planète de la famine, Lucy Mirando, directrice d'un centre de biotechnologie, a créé une nouvelle race de porcs OGM. Okja est aussi associé à un tourbillon d'émotions. The Hype Train is coming. La scène finale, quant à elle, fracasse. Lire ses 3 132 critiques, Suivre son activité SensCritique 41,745 views. Beaucoup de choses ont été dites sur ce film avant même sa sortie, surtout parce qu'il est distribué par Netflix, mais ce que je retiens, c'est que Netflix produit énormément de merdes et ce n'est pas demain qu'il va réussir à concurrencer réellement le vrai cinéma et ses salles. Lire ses 299 critiques, Suivre son activité 11 abonnés "Tout est consommable, sauf les cris" (Nancy Mirando) Mija (Ahn Seo-Hyeon âgée de 13 ans en 2017) entourée par les deux principaux producteurs de récits du film. Mija éclate de rire :-l. Mija pleure :-l. Mija réflechit :-l. Mija pète un boulon :-l. Mija pète :-l. Quel charisme! J'aime bien les films où c'est trop bien fait. 1. 24 abonnés online. Je trouve le film assez complet dans le panel d'émotion qu'il fait vivre, mais également dans son discours, il semble s'en prendre aux multinationales, mais également à leur "greenwashing", tout en dénonçant certaines actions des militants écolos qui pour mieux dénoncer laissent souffrir des animaux. Lire l'avis à propos de Okja, Le recours à la fable permet bien souvent à son auteur de porter un discours critique, voire politique, avec force et clarté. Lire l'avis à propos de Okja, Okja est un conte : à partir du moment où l’on accepte ce présupposé, on peut être en mesure de l’apprécier. On passe du rire face à la caricature de certains personnages aux larmes, on est en colère, on est touché, on est ému. 2001 abonnés C'est une véritable prise de conscience que le réalisateur veut nous montrer là. Qui dit Bong Joon-ho dit mise en scène majestueuse et réalisation millimétrée Okja est superbe visuellement, tant dans ses scènes de course-poursuites hallucinantes, ou des moments intimistes (là où il est le meilleur). With Ed Oxenbould, Jake Gyllenhaal, Carey Mulligan, Travis W Bruyer. Lire ses 1 045 critiques, Suivre son activité 200 abonnés ©AlloCiné, Retrouvez tous les horaires et infos de votre cinéma sur le numéro AlloCiné : 0 892 892 892 (0,34€/minute). François Cluzet, Julie Gayet, Elisa de Lambert, Par les membres ayant fait le plus de critiques. Préférences cookies | Je craignais une oeuvre très facile, qui te balance sans arrêt et sans subtilité que les abattoirs c'est le mal, que le lait c'est un meurtre et autres "le fromage c'est un génocide". Le tout est servi par une histoire déchirante, menée tambour battant qui rappelle par certains aspects E.T. SensCritique; Films; Sondages; Top des meilleurs films de 2017; Top des meilleurs films de 2017. J'avais lu pas mal de délires autour d'un soi-disant film antispéciste (si l'on suppose que ce a mot a un sens), alors que c'est surtout un film contre la maltraitance animale et plus pour ce qui serait l'équivalent d'un animal domestique que d'une poule. En restant réaliste, on se demande si ce film est du lard ou du cochon. free. Et gratuitement ! Un dieu qui ne vaut pas... Après la lutte des classes avec Snowpiercer , il s’attaque à la défense des animaux. Avec Okja, le réalisateur sud-coréen est de retour avec un nouveau pamphlet. Le film n'est pas non plus dénué de suspens, il faut dire qu'il sait y faire, je me suis souvent demandé comment ils allaient pouvoir s'en sortir, même s'il y a des victoires qui ont plus des goûts de défaite et je dois dire que l'avant-dernière séquence est vraiment déchirante. Fantômes : L'Héritage, Togo, Suivre son activité Avec Et puis le film m'a semblé bizarrement mou sauf dans ses (ou sa) scènes d'action parfaitement executé mais sur lesquelles on a mis une musique à côté de la plaque. Il y a notamment une scène d'amour entre des parents « super cochons » et l'acte qu'ils vont effectuer pour sauver leur bébé, elle m'a touché en plein cœur. Je disais que des trucs du genre « Ouah, c'est trop bien fait ! Mais je dirais que le pire est que l'émotion ne fonctionne quasiment jamais, que ce soit l'humour ou la tristesse, la bestiole vise à attendrir par sa grosse bouille numérique mais le détachement est lui bien réel, ne reste que quelques petites farces fécales, on prend ce qu'on peut. Lire ses 19 critiques, Suivre son activité Tilda Swinton est fidèle à elle-même, dans un rôle de PDG prête à tout, très proche de celui qu'elle tenait dans Snowpiercer du même réalisateur. Totalement resté insensible à ce film, qui outre sa réalisation plutôt brillante ne reste qu'une morale géante pro écolo/anti capitaliste sans grand recul (avec un placement de produit Apple O_O), même si le côté caricatural est assumé il n'en reste pas moins irritant, en fait j'ai eu l'impression d'être face à un live action Disney coréen, avec ses rebondissements enfantins et ses personnages dans l'excès continuel (naufrage absolu de Gyllenhaal). Le pire dans tout ça, c'est de se coltiner cet immense cochon mutant fan des vieux Disney. La polémique ridicule accompagnant le film au festival de Cannes aura au moins eu un aspect positif. Ca ne laisse pas le choix. L’atout majeur du film est incontestablement le décor. Il faut se contenter de ce qui est réussi. Les photographies relèvent d’un art visuel époustouflant. In December 2018, the film received award for "Best Film" at the 36th Torino Film Festival. Okja confirme qu'il arrive parfaitement à se plier à la demande internationale, sans jamais se renier. Un ocaphile comme on en fait plus ! Mais qu’on le veuille ou non, quand on aime le cinéma, il faut voir Okja. Directed by Paul Dano. J'espère sincèrement que Bong va rentrer au pays et oublier cette outrance étasunienne. Notre critique du film « Parasite » de Bong Joon-Ho, Palme d’Or du festival de Cannes 2019 Le septième long-métrage du Coréen Bong Joon-Ho, tragi-comédie palpitante et sans appel sur les rapports de classes, a dépassé toutes nos attentes, et elles étaient grandes. Le nouveau film de monstre de Bong Joon-ho pourrait compter Jake Gyllenhaal, Bill Nighy, Tilda Swinton, Paul Dano et Kelly Macdonald à son casting. Où on se demande comment c'est possible de produire de telles images. Outre la publicité faite à Bong Joon Ho, qui n’avait pourtant plus grand à chose à prouver (Memories of Murder, The Host, Mother), le film aura d’emblée acquis ma sympathie.... De Bong Joon-ho j'avais surtout apprécié son dernier film : Snowpiercer (plus que The Host ou Memories of Murder, bien que j'aime assez ce dernier) qui était un peu ses premiers pas très réussis dans le cinéma hollywoodien. for. Okja est donc une histoire aussi choquante qu'elle est magnifique par la forte relation qui unit Mija et son animal, à voir absolument ! Des films de ce genre mettant en scène une forte amitié entre une personne et un animal, il en existe beaucoup et à part quelques exceptions, ils fonctionnent toujours comme ce "Okja" bien qu'il soit classique sur la forme et totalement prévisible. 7221 membres ont répondu Participez au sondage ! Harmonisé par une verdure d’exception, le métrage commence avec une zénitude en pleine forêt au cœur des montagnes. Mais la manière de la traiter est très ambigüe. … Lorsque la puissante société Mirando, la compagnie à l'origine du projet, souhaite reprendre Okja à des fins mercantiles, Mija décide de parcourir la Corée, puis le bout du monde (aidé par l'AFL, défendant les animaux) pour sauver sonami. Vous cherchez les meilleurs films Netflix 2020 ?Voici notre top des films à voir sur Netflix!Pour ne pas perdre de temps à chercher, parcourez rapidement notre guide pour découvrir de très bons films d’action, thriller, comédies, science-fiction, drames et plus encore. Publicité | : Un distributeur sur les rangs pour le dernier Bong Joon-ho. Le métrage commence en abordant frontalement l’inquiétude des ressources naturelles manquantes face à la surconsommation mondiale. Bon en vrai on n'est pas loin du tout de la réalité... Mais le fait que l'on ne si situe pas totalement permet malgré au film d'avoir son univers propre et de pouvoir raccrocher ce film à une belle petit fable. Archives du mot-clé okja. C'est une méthode efficace, pour peu que l'on fasse preuve d'imagination et de finesse. CGU | Difficile de faire moins anodin pour qui se tient informé de l’actualité du cinéma ! "Okja" est divertissant, amusant, léger, touchant et attendrissant du moins pendant une grande partie parce que la dernière est plus réaliste et difficile même si cela n'empêche pas de voir des actes pleins d'humanité, mais pas forcément de la part de ceux qui devraient en montrer. Quelque part je rapprocherai un peu ce film de The Mermaid de Chow, où la violence et la brutalité venaient également tout à coup s’immiscer dans le quotidien plutôt tranquille, les deux films ayant un message fortement écolo. Lire ses 3 737 critiques, Suivre son activité Pour m'occuper l'après-midi en attendant que Netflix daigne le mettre en ligne, j'avais donc l'embarras du choix: poursuivre ma lecture du moment, à savoir The Man in The Okjastle. Dévastée, Mija se lance dans une aventure des plus périlleuses pour tenter de ramener son ami à la maison… La Critique de Okja : Joon-Ho Bong se doutait-il que la sélection de son nouveau film en compétition officielle au Festival de Cannes allait provoquer un tel Voyez-le! C'est un conte et en même temps une alarme, qui prend des éléments effectivement pas vraiment neufs, mais en construit quelque chose de puissant et de Beau, au sens large du terme. Une nouvelle réussite d'un des meilleurs réalisateurs de notre époque. Quand une multinationale familiale capture Okja et transporte l’animal jusqu’à New York, Mija se lance dans une véritable mission de sauvetage. Okja est incroyable visuellement, très crédible,bref on dépasse les effets spéciaux pour en faire une créature àla frontière du réel dont on se prend directement d'affection. 1656 abonnés Les nouvelles créatures sont envoyées un peu partout dans le monde pour designer le meilleur éleveur. La folie de ce monde passe également par la mise en scène, notamment une scène, où Okja est enfermée, la pièce rectangulaire est filmée en plan zénithal, mais le cadre du plan est légèrement incliné par rapport à la pièce, on voit alors Okja déambuler d'un bout à l'autre de la pièce, sans jamais réellement être dans le cadre une réelle impression de malaise sort de là. The film was acclaimed by critics, with many praising Mulligan and Gyllenhaal's performances. Politique de cookies | A teenage boy must deal with his mother's complicated response after his father temporarily abandons them to take a menial and dangerous job. Au milieu du conflit très actuel entre capitalisme et écologies, une petite fille a pour seul but : sauver son animal de compagnie. Les animaux maltraités se retrouvant tous dans des enclos barbelés, l’inspiration culottée des camps de concentrations de la Seconde Guerre Mondiale traduit une des polémiques autour du film. Certaines scènes sont assez choquantes mais au final tellement réalistes de ce qu'il se passe réellement dans ce monde sur l'abattage des animaux en masse, sans aucun respect. Et puis il y a cette tension limite poétique, comme lorsque Paul Dano regarde la gamine et lui dit de ne pas se retourner, tout est là... Un dieu de pacotille, symbole d'un pouvoir humain rassurant. Avec un casting très bien choisi avec des guests de luxe. 12 sept. 2017 - Explorez le tableau « Films d'action » de Fans de films, auquel 1251 utilisateurs de Pinterest sont abonnés. Certes, je n’ai pas trop aimé ce dernier film, mais quand même : merde ! Elements required when referencing a film or video clip: Title of Film / Video (in italics); - capitalise each word of the title, film produced by Initials, Producer(s) or Production Company, Place of production, Distributor (if known) Year of Production / release (in brackets), format, length of … Pour garder un certain équilibre, Joon-Ho Bong n'a pas trouvé mieux que de demander aux autres acteurs d'en faire des tonnes. Sous un fond d'écologie, cette fiction nous délivre de belles images de la Corée et de spectaculaires effets visuels. Certes, il y avait de l’audace dans ce début d’intrigue et une belle part laissée à une jolie folie, ce qui garantissait un spectacle un peu hors-norme. 101 views; 2 years ago; 3:02. Un film poignant, des personnages attachants, des acteurs talentueux, un excellent scénario... Okja a toutes les composantes pour adresser un véritable message politique et humaniste, ce qui nous incite à tirer un enseignement moral. Okja n’est pas un film de SF, ce n’est pas une dystopie sympathique, c’est notre futur proche si rien ne change. 444 abonnés Les gros clichés bien lourds sont présents de bout en long. », comme les enfants. Created by Bill Dubuque, Mark Williams. 12 abonnés Les scènes d'action sont bien envoyées. Alors certes il y avait des scènes qui me laissaient vraiment perplexe (, Je l'attendais avec impatience. Qui plus est, doté de réactions beaucoup trop humaines et d'un aspect visuel aussi naturel que du pâté industriel. NFSC #4 - Okja (critique film) - Duration: 2 minutes, 1 second. Face à cela, Mija et son grand-père démontrent un bonheur simple et sincère, en pleine montagne et loin de ce monde emprisonné par le capitalisme. Finalement interdit dans les salles françaises après sa controverse au dernier Festival de Cannes, « OKJA » est un électrochoc sensationnel bien plus frappant que dérangeant. Moi qui, l'avouant sans honte, et même avec fierté, place la cause animale au-dessus de toutes les causes, cet "Okja" me laisse en pleurs. Petites anecdotes cinématographiques (Le saviez-vous ?). Lire la critique de Okja, C'est classe. Tout ça aide à caractériser la farce, mais sans jamais perdre en dramaturgie, le film reste fort et poignant. Une petite fille devient ami avec un cochon fabriqué génétiquement appelé Okja. Dans une volonté d’établir petit à petit une réflexion sur la violence animal, Joon-Ho Bong entame au beau milieu du film la brillante (et perverse…) idée de confronter le Docteur Johnny Wilcox et OKJA dans une cellule semblable à un numéro de « Saw ». Lire la critique de Okja, Polémique ou pas polémique Netflix, j'avoue que le dernier né de Bong Joon-ho ne m'attirait pas spécialement. Une bonne nouvelle.