Auparavant, durant les trois premiers siècles de son existence, l'Église n'avait pas de clergé institutionnel ni d'organisation centralisée. Documents sur Concile de Nicée (01 ; 0325) (17 ressources dans data.bnf.fr) Livres (17) The idea of Nicaea in the Early Church Councils, AD 431-451 (2018) The Gnomai of the Council of Nicea (CC 0021) (2015) {…} L’esprit de Satan entra en Arius, comme il est écrit, {…} et l’a poussé à lever un nuage de poussière contre l’Église, ainsi un grand feu a été allumé à partir de lui consommant presque tout l’Empire de Nicée-Constantinople! En français Je crois en un seul Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, de l'univers visible et invisible. Droits image : Le Concile de Nicée représenté sur une icône, auteur inconnu. CANONS DU 1er CONCILE DE NICEE. En 313, les empereurs Constantin et Lucinius, qui dirigeaient une partie de l’Empire romain, souhaitent établir la paix religieuse. La confession de foi établie par le concile, constituant le «Symbole de Nicée», fut complétée au concile de Constantinople en 381, pour devenir le «Symbole de Nicée-Constantinople» ou Credo. le Décret du concile de Trente qui, au XVIe siècle, avait rappelé que la vénération des images du Christ et des saints fait pleinement partie de la tradition de l’Église catholique romaine. On les différencie généralement par un numéro d'ordre. Sa décision la plus impo au Concile de Nicée (325). régné avec Dioclétien, Maximien et les autres. Le concile de Nicée de 325 ne s'en tient pas à des débats sur le dogme religieux. Il jette aussi les bases d'une organisation centralisée de l'Église fondée sur une stricte hiérarchie du clergé. Les 20 canons des 318 pères, saints et inspirés de Dieu, qui se réunirent à Nicée sous Constantin le Grand et sous le consulat des illustrissimes Paulin et Julien, en l'an 536 de l'ère d'Alexandre, le 19 du mois de desius, le 13ème jour des calendes de … C’est toutefois le Concile de Constantinople (381) qui adopta le Symbole de Nicée, en reprenant ses formulations et en y ajoutant la confession concernant le Saint-Esprit. : Plusieurs conciles portent le nom de « concile de Nicée ». Le Concile de Chalcédoine (451) À Nicée, c'est notamment la divinité de Christ qu'il fallait défendre contre les aberrations doctrinales d'un Arius. Premier concile œcuménique, c'est-à-dire s'étendant à l'Église entière, le concile de Nicée (325) a été réuni par l'empereur Constantin, devenu maître de tout l'Empire, pour résoudre les problèmes qui divisaient alors les Églises d'Orient, problèmes disciplinaires et surtout problème dogmatique, celui de l'hérésie d'Arius. Le concile de Nicée, en 325, fut le premier des conciles qui se sont tenus à Nicée (aujourd'hui Iznik), en Asie Mineure.. N.B. Historique [modifier | modifier le wikicode]. Toutes les informations de la Bibliothèque Nationale de France sur : Concile de Nicée (01 ; 0325) (24-05-0325 - 25-07-0325) Cette querelle permit au parti orthodoxe de clarifier le dogme trinitaire et de proclamer la notion de consubstantialité du Fils au Père. En doctrine comme en pratique, la vénération des icônes, enseignée par le concile de Nicée II, a toute sa place dans l’Église catholique. Concile de Nicée . Constantinople, cependant, luttait pour maintenir la nature entièrement humaine de Jésus, nature humaine que minimisait dangereusement Apollinaire.